Le guide de votre bien-être à domicile

Vivre mieux

Développement durable : comment agir au quotidien ?

forêt

© KWZ

Pour chacun d'entre nous, préserver l'environnement passe nécessairement par une remise en question en matière de consommation, de déplacement ou encore de logement. Tour d'horizon de ces réflexes du quotidien à acquérir d'urgence.
  1. Consommer différemment
  2. Mieux se loger
  3. Se déplacer autrement
  4. Acquérir des réflexes écologiques

Consommer différemment

"Pourquoi y-a-t-il des tomates sur les étals en plein c½ur du mois de janvier", vous êtes-vous peut-être déjà demandé en faisant vos courses ? "C'est la loi de l'offre et de la demande" vous répondrait un gérant de supermarché. En clair, ce que le consommateur veut, le consommateur obtient, et ce quel qu'en soit le coût pour la planète. Inversement, ce que le consommateur n'achète plus disparaît forcément des étals. Ainsi, en cessant d'acheter des fraises à Noël, des tomates en janvier, et en optant pour des produits locaux, bio, ou issus du commerce équitable, le consommateur devient responsable de ce que les supermarchés proposeront demain dans leurs rayons. En boycottant par exemple les produits dits "hors saison", les produits emballés individuellement ou sur-emballés, il s'engage dans une démarche durable. En choisissant d'acheter ses fruits et légumes directement auprès d'un producteur local plutôt que dans une grande surface, il devient maître de ses choix et agit en faveur de la sauvegarde de la planète.

Mieux se loger

Agir pour l'environnement c'est aussi bien choisir son logement et l'aménager de manière durable. La maison écologique, avec son orientation idéale, ses matériaux naturels, son chauffage solaire, ses toilettes sèches et sa récupération des eaux de pluies n'est pas forcément accessibles à tout le monde dans sa globalité, mais chacun peut, en fonction de ses moyens, faire en sorte de rendre son logement plus respectueux de l'environnement. En changeant ses vieilles fenêtres pour du double vitrage, on réduit considérablement sa consommation d'énergie en évitant les pertes inutiles. De même en s'assurant d'avoir une température intérieure ne dépassant pas les 20°C, on se prémunit contre les factures exorbitantes. On prendra soin de réparer d'éventuelles fuites d'eau et on installera un économiseur d'eau sur tous les robinets de la maison et sur la douche. Dans le jardin, on placera un bac à récupération d'eau de pluie sous les gouttières ou, faute de bac, des seaux. On optera pour des ampoules basse consommation afin de réduire sa facture d'électricité. Enfin, si l'on prévoit de réaménager une pièce de la maison, on pensera "durable" en choisissant des matériaux naturels, des peintures bio et en bannissant les bois exotiques notamment.

Se déplacer autrement

Les transports représentent une part importante dans le calcul de la pollution générée par chaque foyer. Pourtant, nous pouvons tous agir efficacement en changeant nos habitudes : aller acheter le pain à pied plutôt qu'en voiture, partir se balader en vélo au lieu de faire 500 km en un week-end pour aller à la montagne, préférer les transports en commun pour partir en vacances, penser au covoiturage lorsque l'on est obligé de prendre sa voiture, opter si possible pour un véhicule roulant au bio-carburant et le faire réviser régulièrement afin qu'il pollue un minimum. Pour certains d'entre nous, ces nouvelles habitudes peuvent paraître contraignantes mais c'est oublier les avantages que cela nous apporte en contrepartie. En allant à la boulangerie à pied, on fait certes des économies de carburant mais aussi la demi-heure de sport journalière recommandée pour conserver une bonne santé ; en prenant le train pour partir en vacances, on évite les embouteillages et le stress qui en découle ; en faisant du covoiturage, on rencontre de nouvelles personnes et on divise les frais de carburants et d'autoroute... Au final, en agissant de la sorte, chacun y trouve son compte et la planète s'en réjouit.

Acquérir des réflexes écologiques

Enfin, la vie quotidienne regorge de petits gestes à accomplir pour préserver l'environnement. Économiser l'eau par exemple, est un réflexe à garder en tête en toute circonstance. En se brossant les dents, opter pour l'utilisation d'un gobelet afin de ne pas laisser couler l'eau, réduire le temps de douche minimum nécessaire et, pour ce faire, choisir des savons peu moussants, faire la vaisselle dans un bac plutôt que sous le robinet ouvert, ou encore arroser son jardin et ses bacs à fleurs avec de l'eau de pluie, quel que soit la méthode de récupération utilisée. Côté électricité, on veillera à ce qu'il n'y ait pas plus de pièces éclairées simultanément que d'habitants dans la maison ; on éteindra tous les appareils restés en veille sans oublier ceux avec une veille cachée (ceux qui indiquent l'heure par exemple) que l'on prendra soin de débrancher. Enfin, on tentera de réduire ses déchets, notamment en faisant un compost lorsque cela est possible ; on s'attachera à respecter les règles du tri sélectif et à s'organiser de manière à ne jamais avoir à jeter d'aliments. A ce propos, saviez-vous qu'un Français jette en moyenne 20 kg de nourriture par an ?